Le premier axe de travail du projet A’SIMA Tunis prévoit l’élaboration d’une Stratégie de Ville concertée en plusieurs étapes : la phase du diagnostic, du cadre stratégique, du plan d’action et des outils de suivi. La première phase s’est récemment finalisée avec succès.

Dès le lancement du processus d’élaboration de la Stratégie de Ville de Tunis (SdVT) en janvier 2021, l’équipe SdVT présente à la Commune de Tunis a travaillé sur le diagnostic dans les thèmes de l’urbanisme, de l’économie, de l’environnement, du social et de la gouvernance. Les diagnostics sectoriels identifient les faits descriptifs et les défis les plus importants auxquels la ville de Tunis fait face, dans son contexte métropolitain. Ceux-ci ont été basés sur une analyse exhaustive des données quantitatives disponibles pour chaque secteur, ainsi que des informations issues des entretiens avec les administrations pertinentes et accompagnés par des fiches identifiant les faits marquant de la ville.

Par la suite, un processus de concertation a été mis en place.  Tout d’abord les rapports ont été soumis à l’approbation du Comité de Pilotage (COPIL) de la SdVT, qui est l’organe de décision politique qui pilote et valide les documents de la Stratégie de Ville, constitué de 30 représentants d’acteurs publics et privés du territoire. Les documents de pré-diagnostic furent débattus, enrichis et approuvés à la première réunion du CoPil, tenue le 4 juin 2021. De riches débats ont permis de démontrer l’intérêt suscité par ce processus de planification stratégique et confirmer l’engagement des acteurs de la ville.

Cette validation par le COPIL a ensuite donné lieu à une phase de concertation élargie au mois de juin 2021 avec la mise en place de cinq ateliers sectoriels de concertation en présentiel et à distance avec les différents acteurs pertinents pour chaque secteur, ayant un impact ou un intérêt dans le développement du territoire de Tunis. Au total 129 représentants étaient impliqués dans cette phase d’enrichissement des diagnostics. Les participants, issus de l’administration publique (locale et nationale), du secteur privé et de la société civile ont apporté leur expertise sur la thématique correspondante.

  • Atelier Gouvernance, le 15 juin, avec 18 participants
  • Atelier Social, le 16 juin, avec 27 participants
  • Atelier Environnement et Climat, le 18 juin, avec 25 participants
  • Atelier Économie, le 24 juin, avec 19 participants
  • Atelier Urbanisme (présentiel et en ligne) le 25 juin, avec plus de 40 participants

Au fil des ateliers, les propositions et suggestions issues des débats avec l’ensemble des acteurs ont permis d’enrichir les analyses sectorielles. L’équipe d’experts a travaillé sur l’intégration des résultats des ateliers de concertation pour obtenir les diagnostics sectoriels finaux et leurs fiches « Faits, Défis, Projets » consolidées.

Finalement, l’équipe a mis en commun cet ensemble d’éléments sur le document « Faits, défis et projets transversaux de la ville ». Le document décrit les 7 principaux faits liés au développement futur de la ville, les défis associés et leur relation avec les ODDs. 

Les faits marquants stratégiques de la ville de Tunis sont les suivants :

  • Tunis, noyau central d’un ensemble métropolitain désarticule et étalé, premier pôle économique national à faible leadership international.
  • L’axe central historique (ancienne zone portuaire, ville coloniale, médina), espace a fort potentiel économique, culturel et environnemental en proie à la dégradation et à la répulsion démographique et économique.
  • Une forte ségrégation socio-spatiale alimentée par les flux de migration hétérogènes et par la défaillance des politiques publiques en direction des catégories sociales vulnérables et des quartiers en difficulté.
  • Une mobilité urbaine et une logistique archaïque, facteurs de dégradation du centre, d’étalement urbain inconsidéré et d’atteinte à l’environnement et de déficit de compétitivité.
  • Une ville vulnérable et faiblement résiliente face aux risques climatiques, économiques, environnementaux et sociaux.
  • Dans un contexte de transition politique et administrative, une gouvernance territoriale en gestation qui cherche à renforcer son rôle de mobilisation des habitants, des institutions et des acteurs économiques autour de projets urbains, de projets de territoire et de l’intérêt public.
  • Une dégradation progressive et continue de la qualité de vie avec un impact sur l’attractivité économique, sur la cohésion sociale et sur la santé.

Le diagnostic stratégique consolidé a été définitivement validé lors d’une deuxième consultation auprès de la Commission Municipale de la SdVT et du Comité Pilotage de septembre 2021. La première phase cruciale de diagnostic s’est donc achevée avec succès et engouement. La prochaine étape, consiste à définir, toujours de façon concertée, le Cadre Stratégique qui identifiera la vision partagée de la ville et les objectifs stratégiques.

Do you want to be updated with
MedCities news?

Subscribe and you’ll receive MedCities newsletter with the latest information periodically.

X

The content is in the process of being translated